LES ACTUALITÉS

Covid en prison: «La famille de mon client malade n’a aucune nouvelle» .




Me Julien Delarue, avocat lillois, bataille pour obtenir une suspension de peine pour un détenu incarcéré à Annœullin. L’homme de 57 ans est cardiaque, diabétique et malade du Covid. La famille, dit-il, n’obtient aucune nouvelle.


Publié par "La Voix du Nord" - Chantal David | 15/04/2020


Le 31 mars, Me Julien Delarue demande un aménagement de peine, pour raisons sanitaires, de Jean-François L.. L’homme âgé de 57 ans a purgé la moitié des quatorze mois de sa condamnation pour un vol avec violences. Enfin pas tout à fait… Jean-François L. est « aménageable » le 10 avril. Alors, en attendant, le parquet s’oppose. Jean-François L. reste incarcéré à Annœullin.


Entre détresse et colère.

 

Me Delarue vient de faire une nouvelle requête en urgence. Ce mardi 14 avril, il a demandé une suspension de peine pour raisons sanitaires. L’avocat estime que son client est en danger. Jean François L. a des problèmes cardiaques, souffre d’un diabète grave. Et… vient de contracter le Covid 19.

En prison, il a d’abord été placé à l’isolement, il est maintenant pris en charge par le SMPR, unité de soins du centre pénitentiaire.« Mon client appartient à la communauté des gens du voyage qui se déplacent sans cesse n’a pas de médecin traitant. On fait comment ? »


« Il a eu droit à un coup de fil pour prévenir sa famille et puis plus rien… » s’indigne Me Delarue, confronté à la détresse d’une famille, qui, depuis, cinq jours, n’a aucune nouvelle. L’avocat a, de son côté tenté d’en obtenir. L’administration pénitentiaire a répondu que les informations sur l’état de santé du détenu devaient obligatoirement transiter par le médecin traitant. « Or mon client qui appartient à la communauté des gens du voyage qui se déplacent sans cesse n’a pas de médecin traitant. On fait comment ? » L’avocat se dit choqué par ce silence, faisant le parallèle avec le personnel hospitalier qui, à l’extérieur des prisons, renseigne les familles par téléphone. Il a proposé de servir d’intermédiaire. La réponse est en suspens.


JD Avocats Associés - 20 rue de Metz - 59000 Lille.

Par tél : 03 28 14 43 10

Par fax : 03 28 14 43 11

Par mail : secretariat@jd-avocats.fr

Mentions légales - Création Lune

Forme d’exercice AARPI